Formes de Luxe

Le magazine de l'emballage de luxe

Formes de Luxe

Sillages Paris passe à la vitesse supérieure

13/09/2019

Sillages Paris passe à la vitesse supérieure

Maxime Garcia-Janin, fondateur de Sillages Paris, jeune marque de parfumerie digitale qui propose des fragrances personnalisées, contemple l’avenir avec enthousiasme. Et pour cause : cette année elle a ouvert et son premier lieu de vente (un atelier-showroom dans le 11ème arrondissement de Paris) et son capital, au groupe L’Oréal, « une participation ultra-minoritaire », précise Maxime Garcia-Janin. Le groupe de cosmétiques a pris une participation à travers sa nouvelle holding BOLD (Business Opportunity for L’Oréal Development) qui vise les start-up innovantes — Sillages Paris a été le tout premier investissement de l’entité. En ce qui concerne la stratégie, Sillages Paris reste pilote de son développement, insiste son fondateur.

Côté développement justement, la marque se lancera sur le marché américain en début d’année prochaine. « Le digital est une chose tellement naturelle pour le consommateur américain ; ils ne se pose pas la question d’acheter en ligne, même pour un parfum. Sillages Paris a clairement une offre différentiante à proposer au marché. Nous sommes la seule marque 100 % personnalisée et
100 % française; nous avons donc un attrait imaginaire fort ! »
. De plus, 25 % de ses followers sur Instagram à ce jour sont américains ainsi que 10 % des visiteurs sur le site Web. La première étape aux États-Unis sera le lancement de pré-commandes afin que la marque puisse « prendre la température du marché ». Et pour faire le buzz sur ce nouveau marché ? « C’est encore confidentiel, mais nous comptons faire un vrai splash à travers une proposition surprenante, tout en restant dans le digital et le social ».

En France, c’est l’atelier parisien inauguré en mai dernier qui a fait le buzz. « Pour notre premier point de vente physique, on ne pouvait pas concevoir d’avoir une boutique “classique” ; nous devions proposer une alternative à la norme qui soit en phase avec notre approche online », explique Maxime Garcia-Janin.
Le lieu, situé au fond d’une cour classée, se veut « ultra-personnel ».
Un endroit où le consommateur est au centre de l’expérience. En amont du rendez-vous, un formulaire en ligne demande au client ses parfums et sa musique préférés. Arrivé à l’atelier, le nom du client est affiché à l’entrée et la musique de son choix joue en arrière fond. À l’aide d’une application sur iPad,
le client sélectionne entre trois et six matières premières (comme sur le site), mais ici on peut sentir les 64 essences suspendues dans des petites fioles à travers le showroom. (Sillages Paris travaille avec trois maisons de
composition : Mane, Givaudan et Drom*). La « consultation” est gratuite et sans obligation d’achat. Le client satisfait repart avec son parfum, formulé pendant sa visite dans l’atelier attenant au showroom.

Cette forme de retail novateur semble bien fonctionner, et depuis l’ouverture la marque compte une centaine de rendez-vous par mois en moyenne. Le lieu
« instagrammable » joue aussi un rôle primordiale dans la communication ; les retombées via les influenceurs ont triplé depuis l’ouverture de l’atelier parisien.

En termes de packaging, Sillages Paris réfléchit a rendre tous ses flacons (un modèle standard produit et décoré par Stoelzle) rechargeables (le 15 ml l’est déjà). Pour cela, l’an prochain la marque compte développer son propre moule pour accueillir une pompe dévissable. Les recharges seront disponibles en ligne, mais aussi à l’atelier.

*Drom a été racheté par Givaudan en juillet dernier.

Alissa Demorest

Formes de Luxe
1 /

Sillages Paris passe à la vitesse supérieure

L'actualité formes de luxe

ABONNEZ-VOUS À Formes de Luxe

JE M'ABONNE
mars 2019 - N°129 mai 2019 - N°130 juillet 2019 - N°131