Formes de Luxe

Le magazine de l'emballage de luxe

Formes de Luxe

La boutique Juliette Has a Gun casse les codes

La boutique Juliette Has a Gun casse les codes

La marque de parfum irrévérente fondée par Romano Ricci a inauguré sa toute première boutique en juin, dans le Marais, à Paris. Le concept, à mi-chemin entre parfumerie et café, remplace la conseillère beauté par une “serveuse-vendeuse”, qui propose de tester un parfum tout en sirotant un thé, un café ou une coupe de champagne. Avec la borne de photo Hooop, les visiteurs peuvent partager leurs expériences en boutique par SMS, sous forme de GIF animés.

La boutique innove aussi dans sa façon de faire tester les parfums puisqu’elle est la première à proposer le concept d’échantillonnage Paperscent en Europe. Mis au point par Gaudier & Kuppel, spécialiste du merchandising, ce testeur connecté est un dispositif permettant de vaporiser des fragrances sur un support papier de 250 g et de l’imprimer par gaufrage. Pour 400 touches olfactives, Paperscent permettrait d’économiser entre trois et quatre flacons de parfum par rapport aux méthodes traditionnelles de sampling en magasin. Ces cartes à parfum présentent aussi l’avantage de ne pas saturer l’air ambiant. « Cette technologie permet également de capter des données sur les heures d’affluence, le taux de transformation et, bien sûr, de rendre compte des parfums les plus testés », explique Julia Hagiage, cofondatrice de Paperscent.

L’approche originale de la boutique et son appel aux outils technologiques novateurs sont un pas en avant pour réinventer l’acte d’achat du parfum. Pari gagnant !

Alissa Demorest

Formes de Luxe
1 /

La boutique Juliette Has a Gun casse les codes

L'actualité formes de luxe

Nos articles les plus populaires

-
InnerWorkings : La croissance est dans le carton
-
Des pinceaux couture chez Cosmogen
-
Piramal mise sur l’Europe

ABONNEZ-VOUS À Formes de Luxe

JE M'ABONNE
Mars 2018 - N°123 Mai 2018 - N°124 Juillet 2018 - N°125