Formes de Luxe

Le magazine de l'emballage de luxe

Formes de Luxe

Le sillage vu par Affinessence

23-08-19

Le sillage vu par Affinessence

Avant l’apparition d’Affinessence, les fragrances basées exclusivement sur des notes de fond n’étaient pas coutume dans le monde de la parfumerie. « J’ai imaginé cette marque avec l’idée de mettre le sillage au premier plan ; c’est un aspect de la parfumerie qui s’est estompé au fil des années. En créant des parfums dont les formules sont composées seulement des notes de fond, on assure leur stabilité et ils n’évoluent pas sur la peau », explique la fondatrice Sophie Bruneau. Cette marque de niche est née en 2015 avec le lancement de quatre eaux de parfums avec chacun deux ingrédients piliers : Vanille-Benjoin, Santal-Basmati, Cèdre-Iris et Patchouli-Oud. Deux nouveaux venus, Musc-Ambre Gris et Cuir-Curcuma rejoigne la collection cette année, avec en prévision des formats 50 ml. Affinessence travaille avec quatre nez – Corinne Cachen (Drom), Alexandra Carlin (Symrise), Nicolas Bonneville (Firmenich) et Henri Bergia – chacun sélectionnant ses ingrédients fétiches sur lesquels il souhaitent travailler.

Les parfums sont nichés dans un flacon de 100 ml, un standard de chez Coverpla, coiffé d’un capot en Zamak (Segede) estampé du nom de la marque. Une plaque en métal (Mill) est en guise d’étiquette sur le facing. Chaque flacon est vendu dans un coffret en bois laqué qui renferme un pochon en cachemire, le tout glissé dans un étui signé Adic Packaging.

Sophie Bruneau explique que le prix des eaux de parfums, 345 euros les 100 ml, reflète la qualité des ingrédients. « Quand je brief le parfumeur, il n’y a qu’une seule règle : liberté totale au niveau du budget de formulation ! Ce qui a comme résultat des jus intenses, de longue tenue et un sillage incomparable ».

Alissa Demorest

L'actualité formes de luxe

ABONNEZ-VOUS À Formes de Luxe

JE M'ABONNE
Mars 2019 - N°129 Mai 2019 - N°130 Juillet 2019 - N°131