Formes de Luxe

Le magazine de l'emballage de luxe

Formes de Luxe

Lalique, le chant sacré des cigales

01/01/2018

Lalique, le chant sacré des cigales
©IanAbela

Après trois ans de mise au point, la marque s’apprête à lancer un nouvel opus dans sa collection Noir Premier, Deux Cigales 1911. Les cigales posent leurs ailes sur un flacon et un coffret d’exception.

Avec la technique de la cire perdue, René Lalique créait au tournant du 20e siècle son premier flacon au décor intérieur, Poissons. Près de 120 ans plus tard, la marque, qui a recréé un atelier de cire perdue en 2010, imagine
Deux Cigales 1911, une édition exclusive limitée à huit pièces, numérotées et signées, d’un parfum au flacon de 500 ml – près de 4 kg –, avec un décor intérieur de deux cigales aux ailes délicates. Sans oublier une édition unique… L’une et l’autre nichent dans un coffret majestueux, pour « un projet de patience et de passion », comme le définissent en chœur les deux partenaires, Lalique et Knoll.

LES FABRICANTS

– Création : Studio de création Lalique
– Flacon : Lalique
– Coffret : Knoll Prestige Packaging
– Parfum : Romain Ibanez/Robertet

LES INNOVATIONS

Le flacon. Il a été créé à partir de la technique de la cire perdue, utilisée pour le bronze. Le modèle – deux cigales stylisées – est sculpté en cire, enveloppé de plâtre avec un cabot de cristal qui domine le tout. Dans le four, la cire fond, le cristal coule et épouse les creux et les volumes du moule. Après cinq semaines, le four est ouvert et on découvre si le flacon s’est effondré ou non ! L’artisan casse et retire le plâtre, affine et taille le cristal pour retirer le surplus de matière, satine et repolit l’ensemble. « C’est une technique complexe et coûteuse : nous avons produit cinquante unités pour en avoir 8 », raconte Julie Carry, senior brand manager parfums. Chacune reprend la silhouette et les faces en forme de chiffre romain « I » du premier flacon noir de René Lalique, Quatre Aigles. Comme l’édition limitée à 8 pièces (50 000 € chaque), la pièce unique (150 000 €) est baudruchée, avec un cordon noir et or autour du col. À l’intérieur, un parfum mixte ambré et lavande.

L’exemplaire unique. Les angles du flacon sont dorés à l’or fin 24 carats dont plusieurs couches sont appliquées sur certaines parties du bouchon en cristal noir sculpté de quatre têtes de cigales dorées.

Les 8 exemplaires édition limitée. Chacune des huit unités est unique, puisqu’il y a un moule par pièce et que la technique de la cire perdue induit de légères variations du cristal. Le flacon aux angles sablés est surmonté d’un bouchon transparent satiné, repoli avec de l’or liquide 24 carats tamponné sur les ailes et les têtes des cigales.

Le coffret. Imposant (56 cm de haut pour 15 kg), ce coffret s’ouvre comme deux ailes qui se déploient à 45°. Il a représenté deux défis : l’ouverture latérale, qui a nécessité la mise au point d’un système hydraulique progressif, complexe vu le poids des portes métal ; l’homogénéité des couleurs. De l’or surtout, qui se retrouve, galvanisé, sur le cadre des portes, le bouton central orné de l’emblème Hirondelles, le miroir qui habille l’intérieur pour refléter le flacon ; du noir aussi, peint à la main sur le décor découpé au laser des portes, sur le bois laqué de la base ou la suédine du piédestal et du tiroir pour le certificat d’authenticité signé par Silvio Denz.

Sabine Durand

Formes de Luxe
1 /

Lalique, le chant sacré des cigales

© ©IanAbela

© ©IanAbela

© ©IanAbela

© ©IanAbela

L'actualité formes de luxe

ABONNEZ-VOUS À Formes de Luxe

JE M'ABONNE
mars 2019 - N°129 mai 2019 - N°130 juillet 2019 - N°131