Formes de Luxe

Le magazine de l'emballage de luxe

Formes de Luxe

L’emballage de luxe écoconçu : une nouvelle priorité ?

11/07/2019

L’emballage de luxe écoconçu : une nouvelle priorité ?

L’écologie est-elle en passe pour devenir un critère de choix dans l’achat d’un produit de luxe ? Pour près d’un français sur quatre, l’emballage d’un produit de luxe doit être respectueux de l’environnement, selon l’étude Shopper Luxe* que vient de publier Citeo sur les attentes des consommateurs dans le domaine. Signe de plus de cet engagement naissant, 79 % des répondants se disent prêts à se détourner d’une marque si elle s’avère ne pas adresser la facette écologique — des résultats qui démontrent que même dans l’univers du luxe, la tendance de fond green est en marche. « Le luxe est un univers à part dans l’environnement consommateur. Nous avons voulu connaître le rôle que joue l’emballage dans le couple contenu-contenant », explique Catherine Barucq, responsable pôle études et prospective chez Citeo.

Parmi ce qui définit un produit de luxe, celui « conçu avec une préoccupation environnementale » est un critère pour 24 % des répondants, suivi d’un « emballage fait avec des matières recyclées » pour 19 % et le produit avec « peu d’emballage » pour 12 % des consommateurs.

Les attentes en matière d’éco-conception portent sur trois sujets principaux : la recyclabilité du produit en question pour 53 %, les matériaux utilisés (42 %) et la composition du produit (23 %). Dans l’univers des parfums et cosmétiques, c’est le concept du produit rechargeable qui fédère en matière d’éco-conception. En effet, au sein du segment soins, 52 % des répondants voudraient pouvoir acheter des recharges tandis que 38 % souhaitent des rouge à lèvres et des mascaras rechargeables. Ce chiffre est encore plus élevé pour les consommateurs de parfums, dont 59 % aimeraient pouvoir s’offrir un parfum rechargeable.

Les consommateurs semblent être à l’écoute des discours des marques sur le sujet de l’environnement avec 84 % des répondants en désaccord avec la phrase « quand j’achète un produit de luxe, je ne souhaite pas entendre parler de l’environnement ». Ce pourcentage atteint 90 % chez les moins de 35 ans.

D’un point de vue purement esthétique, sans surprise, c’est le doré/or qui reste le plus associé aux codes du luxe (34 % des répondants), suivi du noir (20 %), de l’argent (18 %) et du blanc (12 %).

En sus des études de marché, Citeo accompagne les marques dans leurs démarches d’éco-conception à travers trois pistes principales : la réduction de l’emballage (réemploi, recharge, allègement et suppression de composants) ; la recyclabilité, à travers l’utilisation de mono-résines et les résines recyclables (PET, PE, PP) ; et l’origine des matières afin d’encourager l’intégration de matières recyclés.

L’organisme propose également des outils accessibles gratuitement sur son site Web, dont TREE, un test de recyclabilité des emballages.

*Citeo a interrogé 500 consommateurs en France dans les lieux d’achats : boutique en propre de marques de luxe, parfumeries, grands magasins et caves.

 

Alissa Demorest

L'actualité formes de luxe

ABONNEZ-VOUS À Formes de Luxe

JE M'ABONNE
mars 2019 - N°129 mai 2019 - N°130 juillet 2019 - N°131