Formes de Luxe

Le magazine de l'emballage de luxe

Formes de Luxe

TT Trunks : La malle autrement

TT Trunks : La malle autrement
GUY LUCAS de PESLOUAN

TT Trunks, entreprise familiale française, s’est fait un nom dans les produits malletiers hors norme. Julien Trossat, son fondateur, nous éclaire sur l’univers très particulier d’une marque qui détonne.

Comment est né TT Trunks?

Je suis un ancien de chez Louis Vuitton et j’ai voulu monter une structure qui puisse créer des pièces uniques. La marque a vu le jour en 2009 et notre atelier, à Alicante en Espagne, a ouvert un an plus tard. Chez TT Trunks, il existe trois métiers: l’ébénisterie, la maroquinerie et la gainerie. Nos salariés (au nombre de huit) doivent être autonomes sur ces trois postes, ce qui est unique dans le métier.

Pourquoi avoir choisi de vous implanter en Espagne?

C’était une question d’opportunité et non pas de coût de main-d’œuvre. À Alicante, nous avions la possibilité de nous implanter dans une zone industrielle avec un accès à l’ensemble des corps de métier nous concernant, dont les tanneries. La totalité de nos interventions se font à l’atelier même, à l’exception de l’usinage des pièces métalliques, opéré à trois kilomètres de là. Quant au polissage des composants usinés, il est pratiqué en interne. Le tissu économique et le contexte industriel local permettaient donc le développement d’une marque de maroquinerie.

Vous avez la marque TT Trunks et vous travaillez aussi pour d’autres maisons…

Tout à fait. Nous développons la marque TT Trunks en France et à l’international, avec en ce moment un focus sur le Japon. Nous avons aussi une activité de sous-traitant pour d’autres malletiers. Nos projets B2B, que nous classons en deux catégories (ceux qui sont en cross-branding et ceux en marque blanche), sont le troisième axe du business.

Comment se répartissent ces différentes activités?

C’est très variable selon les projets, mais on a toujours un volume d’activité régulier sur la marque TT Trunks – pour les hôtels, les décorateurs, les magasins ou des particuliers. Ces produits B2C représentent environ 40 %, un chiffre qui augmente depuis l’ouverture de notre boutique avenue Matignon à Paris, l’an dernier. Beaucoup de personnes passent la porte, mais ce ne sont pas les clients français qui nous achètent des malles. Ce sont plutôt des Américains, des Chiliens, des Mexicains, des Chinois ou des clients du Moyen-Orient. En France, nous vendons plutôt de la maroquinerie, une ligne que nous avons lancée à l’ouverture de la boutique. Nous travaillons beaucoup dans le domaine des vins et spiritueux, et de plus en plus pour l’horlogerie.Nous accompagnons Vacheron Constantin depuis des années et nous sommes actuellement en pourparlers avec une grande marque d’horlogerie de luxe.

Comment se segmente votre gamme?

Nous avons trois typologies de produits : des malles, des pièces qui s’apparentent plutôt à du mobilier à travers leur design et des coffrets. L’offre va du coffret entrée de gamme (à partir de 2 900 €) à une malle sur mesure, faite dans la plus pure tradition du métier (pour 142 000 €). Je pilote le design, mais c’est un travail collaboratif avec l’ensemble des intervenants de la manufacture. La deuxième phase, après le design, c’est l’ingénierie, pour laquelle nous avons un bureau d’étude en interne, ce qui nous permet d’industrialiser tous nos produits. On doit avoir un dossier de production où la totalité de l’analyse fonctionnelle est traduite dans des plans d’exécution.

Que proposez-vous aux marques?

Notre organisation nous permet de répondre à l’ensemble des besoins de nos clients. Nous leur proposons un accompagnement marketing, afin de traduire leur volonté en projet : les propositions de concept, les analyses de la concurrence, la segmentation, les objectifs de communication et le déploiement… La phase de design leur offre la possibilité d’avoir plusieurs pistes créatives que l’on va retravailler jusqu’à la phase de production. Nos clients ont donc un interlocuteur dont la force de proposition est pondérée par le savoir-faire. On ne sort pas un design qui n’est pas industrialisable.

Nous proposons des concepts forts sur des pièces premium, afin d’essayer de retourner l’esprit des gens, de changer l’éclairage sur leur marque et sur la malle. Notre façon alternative de voir le produit malletier veut dire que l’on arrive à illuminer une marque d’une façon différente. Nous traduisons le concept dans le design, dans les dossiers techniques, dans la production et la qualité du service, de A à Z. C’est ça qui nous distingue et c’est comme ça que l’on s’amuse !

TT Trunks sera exposant au Living Heritage Hub au salon Luxe Pack Monaco du 1 au 3 octobre prochain.

Alissa Demorest

Formes de Luxe
1 /

TT Trunks : La malle autrement

© GUY LUCAS de PESLOUAN

© GUY LUCAS de PESLOUAN

© bertrand

L'actualité formes de luxe

Nos articles les plus populaires

-
InnerWorkings : La croissance est dans le carton
-
Des pinceaux couture chez Cosmogen
-
Piramal mise sur l’Europe

ABONNEZ-VOUS À Formes de Luxe

JE M'ABONNE
Mars 2018 - N°123 Mai 2018 - N°124 Juillet 2018 - N°125