Formes de Luxe

Le magazine de l'emballage de luxe

Formes de Luxe

Seedlip : pionnier des spiritueux sans alcool

29/10/2019

Seedlip : pionnier des spiritueux sans alcool

Ben Branson, P-dg de Seedlip, nous parle de la genèse de sa jeune marque et partage sa vision de l’évolution de la tendance no-low.

Qu’est-ce qui a motivé la création de la marque ?
Seedlip est un produit issu d’une histoire familiale. Ma famille maternelle cultive la terre dans le nord de l’Angleterre depuis plus de 300 ans, et mon père a fondé l’agence de design Pearlfisher à Londres. Petit, j’ai passé beaucoup de temps dehors et appris très tôt ce qu’était une marque et la valeur d’un bon design. Avec Seedlip, je travaille avec ma mère sur notre ferme pour les ingrédients, et avec mon père chez Pearlfisher pour donner vie à la marque. Avant cela, je dirigeais ma propre agence de design, cultivant des herbes et des légumes, et cherchant de nouvelles graines à semer. Mes recherches m’ont ouvert au monde de la botanique et des plantes médicinales, et je me suis procuré un alambic en cuivre, bricolant dans ma cuisine sans réelle ambition. Un soir je suis sorti et, n’ayant pas envie de consommer de l’alcool, j’ai commandé ce qui s’est avéré être une boisson monstrueusement sucrée. À partir de là, les points ont commencé à se rejoindre : que peut-on boire quand on ne veut pas d’alcool ou de soda, qui soit sophistiqué et complexe et qui permette de créer un rituel ? Deux ans plus tard, nous avions un processus de distillation sur-mesure de six semaines qui traite tous les ingrédients individuellement pour créer un alcool distillé non alcoolisé.

Avez-vous senti le mouvement no-low naissant ?
À mon avis, le timing explique 99,9 % de notre succès ! Au début de l’aventure, j’ai constaté que les consommateurs étaient moins tournés vers l’alcool, qu’ils buvaient plus qualitativement et que la valeur augmentait tandis que les boissons gazeuses et sucrées étaient en déclin. Aujourd’hui, plus de 40 produits ont été lancés dans ce segment au cours des neuf derniers mois dans plus de 15 pays. Il semble cette année que la catégorie soit prise au sérieux.

Diageo a pris une participation minoritaire dans Seedlip en 2016.
Oui, six mois après notre lancement. Diageo s’y connaît en premium, en global et dans l’industrie des spiritueux, ce qui en fait un partenaire inestimable pour nous aider à changer la façon dont le monde consomme. Je n’aurais jamais imaginé qu’en seulement trois ans nous aurions des bureaux au Royaume-Uni, à Los Angeles et à Sydney, et que nous serions distribués dans 25 pays et dans la plupart des meilleurs bars et restaurants du monde. Mon objectif est de continuer à me développer pour bâtir un portefeuille mondial de produits premium.

Comment comptez-vous développer votre portefeuille ?
Au printemps, nous avons porté la marque à un nouveau niveau avec le lancement d’une seconde activité : une gamme d’apéritifs non alcoolisés appelée Acorn (gland en français). Comme la gamme Seedlip (Spice, Garden, Grove), il est lancé avec trois skus : Acorn Dry, Acorn Bitter and Acorn Aromatic. Ils sont destinés à être utilisés en style Spritz pour les occasions de type prédîner et aussi combinés au Seedlip pour la création de cocktails. Acorn est à base de verjus à base de pinot noir et de chardonnay d’un vigneron anglais, que nous aromatisons ensuite avec des plantes médicinales, des herbes et des racines amères. Ils sont assemblés et mis en bouteille en Angleterre.

Lire l’intégralité de notre interview avec Ben Branson dans le numéro 132 de Formes de Luxe.

Alissa Demorest

Formes de Luxe
1 /

Seedlip : pionnier des spiritueux sans alcool

L'actualité formes de luxe

ABONNEZ-VOUS À Formes de Luxe

JE M'ABONNE
mars 2019 - N°129 mai 2019 - N°130 juillet 2019 - N°131