Formes de Luxe

Le magazine de l'emballage de luxe

Formes de Luxe

Pavisa vise la niche premium

Pavisa vise la niche premium

Le verrier mexicain souhaite offrir « de la flexibilité dans une industrie qui est, par définition, rigide », explique Luis González Rodríguez, directeur générale chez Pavisa, avec qui nous avons fait un point lors du salon Luxe Pack Monaco le mois dernier.

L’histoire de Pavisa est assez unique étant donné que le marché était fermé jusqu’au milieu des années 80 au Mexique.

Oui, le marché mexicain a été fermé jusqu’en 1985, et donc avant cette date Pavisa produisait des flacons pour toutes les grandes marques internationales de parfumerie pour le marché locale. Lorsque le marché s’est ouvert, nous avons été frappés de plein fouet car 100 % de notre activité était dédié à la parfumerie et nous avons donc perdu la quasi totalité de nos clients – seul Estée Lauder est resté fidèle, pendant quelques années. Nous avons donc du développer d’autres produits verriers afin d’exprimer notre créativité et notre savoir-faire pour attirer de nouveaux clients. Cela s’est fait à travers des créations originales pour les spiritueux, et plus particulièrement la tequila, un segment qui a vu une croissance importante à la suite.

Nous ne vendions alors qu’au Mexique et avons ensuite ouvert un bureau commercial aux États-Unis. Aujourd’hui, nous nous tournons vers l’Europe à travers notre nouvelle entité Pavisa France, avec comme cible le marché de niche, que ce soit en spiritueux ou en parfumerie. Environ 60 % de notre activité est actuellement réalisée dans les spiritueux et 40 % dans les parfums, une part que nous souhaitons augmenter. En ce qui concerne le chiffre d’affaires dédié à l’export, il est aujourd’hui d’environ 25 %.

Pourquoi les marques premium se tourneraient-elles vers un verrier mexicain ?

Nous croyons toujours à la fabrication semi-automatique – un processus qui se meurt en Europe, ce que je trouve dommage car l’industrie du verre a une grande demande de flexibilité. Aujourd’hui l’industrie est assez consolidée avec de très grands acteurs et de très petits. Entre les deux il n’y a personne. Nous voulons prendre cette place : être assez grands pour investir dans la technologie, mais conserver l’état d’esprit et la réactivité des petits.

L’innovation dans l’outillage est également l’un de nos atouts. Nous n’essayons pas d’adapter une bouteille à une machine, mais de partir de la bouteille pour la rendre réalisable par un certain nombre de procédés et d’adaptations d’outillage. Il s’agit d’introduire des techniques relativement manuelles dans un processus plus automatique.

Quels volumes ciblez-vous?

Des petits quantités de produits haut de gamme qui nécessitent un outillage spécifique, car nous fabriquons nos propres moules. Cela peut être une édition limitée premium de 30 bouteilles (un projet actuellement en cours de production), mais notre objectif moyen est dans l’ordre de 10 000 pièces avec la possibilité de monter jusqu’à 40 000 en semi-automatique.

Au total, Pavisa dispose de sept fours qui vont de 10 à 300 tonnes répartis sur deux sites de production. Notre unité de décor, Fago, assure nos besoins en matière de parachèvement.

Comment voyez-vous l’arrivée de Saverglass au Mexique ?

Cela va certainement changer la donne. C’est une belle entreprise et bien qu’ils n’aient pas de production semi-automatique, ils offrent une ligne de standards qualitatifs et très importante. C’est encore tout récent, rendez-vous dans un an pour en parler !

En matière de spiritueux, quels sont les segments émergents ?

La tequila et le bourbon restent prédominants, mais le Mezcal est aussi en pleine croissance. La nouvelle génération de spiritueux “craft” dans notre région est le Sotol, une distillation de Dasylirion, qui est très populaire dans la région du nord du Mexique.

Alissa Demorest

Formes de Luxe
1 /

Pavisa vise la niche premium

L'actualité formes de luxe

Nos articles les plus populaires

-
Innovations Luxe Pack Monaco : bouchage & capots
-
Louis Vuitton parfume la maison
-
Question de Matière selon American Supply

ABONNEZ-VOUS À Formes de Luxe

JE M'ABONNE
Juillet 2018 - N°125 Septembre 2018 - N°126 Novembre 2018 - N°127