Formes de Luxe

Le magazine de l'emballage de luxe

Formes de Luxe

Heinz Glas atteint de nouveaux sommets pour le verre PCR

17/09/2019

Heinz Glas atteint de nouveaux sommets pour le verre PCR

Le verrier allemand projette l’inauguration l’an prochain d’un nouveau four capable d’intégrer jusqu’à 50 % de verre PCR sur son site de Kleintettau. Formes de Luxe lève le voile sur le projet avec Jörg Utsch, coo de l’entreprise, et Rudolf Wurm, son directeur commercial.

Pourquoi investir dans ce nouveau four ?
Rudolf Wurm : Nous avons commencé à y travailler il y a deux ans, à un moment où un seul de nos clients nous demandait s’il était possible d’utiliser du verre PCR. Aujourd’hui, cette question est bien plus récurrente, il était donc le moment de proposer une solution. Au début, la demande de verre PCR provenait principalement des marques de cosmétique, mais aujourd’hui,
des demandes arrivent pour la parfumerie fine, ce qui présente un ensemble de défis.

Techniquement, en quoi ce four sera-t-il différent ?
Jörg Utsch : Je ne peux pas rentrer dans les détails sans trop révéler, mais disons que le four a plus de latitude en ce qui concerne le tonnage quotidien,
il est donc beaucoup plus agile. Nous pouvons faire fondre jusqu’à 50 % de verre PCR si demande il y a. Avec le four actuel, il y a une limite à ce que nous pouvons utiliser, mais avec celui en construction, nous repoussons les limites.

Autre atout, l’énergie du nouveau four provient de sources renouvelables, principalement de l’hydro-électricité. L’énergie dédiée à la fonte de la matière est donc 100 % exempt d’émissions.

Quelle sera la capacité du four ?
Jörg Utsch : Disons que ça sera un four électrique de taille moyenne avec deux lignes de production qui pourra produire du verre PCR à la demande de manière très flexible. Il sera adapté à la production de flacons de parfumerie fine et capable de fabriquer des formes complexes tout en offrant les éléments nécessaires pour ce niveau de produit, tel que le rebrûlage. Ce qui le rend unique, c’est bien sa flexibilité : il peut travailler avec du verre PCR, mais aussi avec des matériaux de grande qualité en ce qui concerne la couleur et la brillance.

Pour le secteur de la parfumerie, ce que nous proposons équivaut tout simplement à la quadrature du cercle !

Pensez-vous que les marques de luxe souhaitent intégrer jusqu’à 50 % de verre PCR pour leurs produits ?
Rudolf Wurm : Ce n’est pas parce que nous offrirons cette possibilité technique que le client devra aller jusque-là, mais nous lui permettrons de…

Serez-vous capable d’intégrer 50 % de verre PCR sans altérer les propriétés esthétiques du verre ?
Rudolf Wurm : Tout d’abord, soyons clair, la qualité de la matière première a un impact immédiat. Le calcin provient de divers sources, dont les marchés de l’alimentation et du vin ; il ne s’agit pas de verre de parfumerie, ce qui limite sa qualité.

Jörg Utsch : Naturellement, la couleur du verre change en fonction de la qualité du calcin. Nos clients sont bien conscients que plus le pourcentage de verre PCR utilisé est élevé, plus le verre sera altéré ; il prendra une teinte légèrement verdâtre plus le pourcentage est élevé. Que cela soit visible sur le produit final ou non dépendra du design : vous pouvez imaginer un design qui masque cette teinte par le biais du décor ou pourra même intégrer la couleur dans le concept lui-même. Il y a une myriade de possibilités !

Alissa Demorest

Formes de Luxe
1 /

Heinz Glas atteint de nouveaux sommets pour le verre PCR

Heinz Glas va inaugurer son nouveau four courant 2020

© © Monica Gumm Rudolf Wurm, sales director at Heinz Glas

L'actualité formes de luxe

ABONNEZ-VOUS À Formes de Luxe

JE M'ABONNE
mars 2019 - N°129 mai 2019 - N°130 juillet 2019 - N°131