Formes de Luxe

Le magazine de l'emballage de luxe

Formes de Luxe

Heinz Glas : Nouveaux segments en vue

Heinz Glas : Nouveaux segments en vue

Heinz Glas fait son entrée sur le marché des spiritueux en tirant parti de son expertise en décoration. La directrice commerciale Virginia Elliott et le directeur des ventes Rudolf Wurm partagent les priorités actuelles du verrier allemand.

Comment souhaitez vous positionner Heinz Glas dans le secteur des spiritueux ?
Rudolf Wurm : Nous visons le marché haut de gamme et les marques qui produisent de petites séries, de 10 000 à 20 000 bouteilles environ. L’objectif est de créer des synergies entre notre activité de parfumerie fine et les spiritueux premium, en appliquant nos fortes capacités et expertises internes de décoration sur ce nouveau marché: laquage, impression, effet givré, marquage à chaud, tampographie, métallisation, mais aussi impression numérique. De cette façon, nous allons élargir notre mix à trois lignes d’affaires distinctes: parfums et cosmétiques, standards et spiritueux haut de gamme.

Virginia Elliott: Nous avons ajouté une cinquième ligne à notre site de Piesau (Allemagne) et nous venons d’avoir notre premier passage réussi avec une bouteille de rhum de 1100 g pour le groupe 3Badge en Californie. Deux de nos sites, en Allemagne et en Pologne, sont équipés pour la métallisation et l’impression numérique, tandis que notre verrerie allemande est particulièrement adaptée à la décoration plus complexe.

La décoration est votre point fort. Quelles innovations sont en cours dans ce domaine ?

R.W. : Nous comptons développer l’impression numérique car, dans les deux ou trois prochaines années, le marché va voir apparaître une nouvelle génération de machines. Bien plus réactives, elles offriront des cadences plus rapides. Jusqu’à présent, l’impression numérique a été quelque peu limitée de ce point de vue.
V.E. : Nous avons également noué un partenariat exclusif avec la jeune start-up française GST (Glass Surface Technology), qui a développé une technique d’impression pour le revêtement intérieur et la décoration des bouteilles permettant de réaliser toutes sortes de coloris (jusqu’à trois à la fois) et même des effets translucides. La décoration de la paroi intérieure de la bouteille fait donc l’objet d’un suivi attentif.

Vous avez lancé un flacon connecté à Luxe Pack Monaco, l’année dernière. Comment cela évolue-t-il ?
V.E. : Le concept, Times Square, est une collaboration entre Heinz et DS Express, expert en affichage numérique. L’idée est de mélanger le verre et le digital, en apposant un écran sur le flacon et en le branchant sur un smartphone ou tout autre dispositif. Photos, vidéos, musique… les marques et les consommateurs alimentent le contenu qui sera projeté à l’écran. Ce qui peut servir de support publicitaire aux premières permet aussi aux seconds de personnaliser leur flacon.
Nous pensons déjà à la deuxième génération de Times Square : l’écran sera encore plus fin, transparent et flexible pour s’adapter à des formes de bouteilles de plus en plus complexes. Naturellement, nous explorons aussi les options sans fil. Le concept se veut écologique puisque la bouteille a été conçue pour être rechargée. Et le recyclage n’entre pas en ligne de compte lorsque le flacon est conçu comme un objet souvenir.

Que prévoyez-vous d’autre pour 2018 ?
R.W. : En 2015, nous avons signé une joint-venture avec Haldyn, un verrier installé en Inde, et en 2017 nous avons démarré la production pour les secteurs de la parfumerie/cosmétique et des spiritueux non seulement sur place, mais aussi pour des clients internationaux. En Europe, nous allons doubler notre capacité dans l’un de nos sites en Pologne pour la porter à environ 150 tonnes. Nous avons deux fours et les deux seront remis à neuf.

Alissa Demorest

Formes de Luxe
1 /

Heinz Glas : Nouveaux segments en vue

L'actualité formes de luxe

Nos articles les plus populaires

-
Cap sur les investissements
-
Les enjeux de la personnalisation
-
Interparfums : L’expression du parfum

ABONNEZ-VOUS À Formes de Luxe

JE M'ABONNE
Novembre 2017 - N°121 Janvier 2018 - N°122 Mars 2018 - N°123