Formes de Luxe

Le magazine de l'emballage de luxe

Formes de Luxe

Comte de Grasse dévoile ses ambitions

22-07-19

Comte de Grasse dévoile ses ambitions

La marque de spiritueux Comte de Grasse a fait des vagues avec son design packaging et son approche innovante à la distillation lors du lancement de son premier gin, 44°N, en novembre 2018. Bhagath Reddy, fondateur et P-dg de cette société implantée dans la capitale mondiale du parfum, nous parle de ses projets pour le développement d’autres spiritueux.

Le packaging de 44°N s’est démarqué parmi les autres lancements l’an dernier.

Oui, nous désirions créer quelque chose de disruptif dans la catégorie. Nous recherchions un packaging qui reflète les racines de la marque et fasse voyager le consommateur sur la Côte d’Azur d’où la surface texturée de la bouteille bleue (Stoelzle) qui rappelle les effets de lumière sur la mer. Pour cela, nous avons fait appel à un sculpteur qui a façonné l’intérieur du moule à l’aide d’un marteau et d’un burin, au lieu d’une machine CNC, ce qui confère un motif irrégulier et spontané au verre. Le design est le fruit d’une collaboration entre deux agences : Force Majeure à New York et Chic à Paris.

Nous avons choisi d’intégrer une puce NFC au pack secondaire (conçu par Knoll Prestige Packaging), ce qui pour nous est un outil CRM pour le long terme. Nous bâtissons une base de données afin de communiquer directement avec eux. En téléchargeant notre application ils ont simplement à scanner leur téléphone sur l’étui pour accéder à du contenu unique de notre maître distillateur, par exemple.

Vous travaillez également sur d’autres spiritueux.

Oui, la marque va lancer un rhum blanc et un rhum brun début 2020. Comme pour notre gin, l’idée est ici de « forger une nouvelle catégorie » au sein du segment des rhums. La base de ces deux nouveaux produits ne proviendra pas du sucre de canne, comme cela est coutume, mais de betteraves bios cultivées en France.

Notre approche s’appuiera fortement sur l’aspect technologique de la distillation et de l’extraction. Nous avons entamé une collaboration avec l’université de Nice, au sein de laquelle nous parrainons actuellement une thèse de doctorat sur l’élaboration de nouvelles techniques d’extraction. Nous élargissons également notre espace de travail. Pour l’instant, Comte de Grasse exploite seulement 25 % des 2 500 m2 de l’usine de parfums vieille de 200 ans dont nous avons fait l’acquisition. Cette surface occupée passera à 1 500 m2 dès le troisième trimestre 2020. Nous comptons également ouvrir nos portes au public en devenant un sorte de centre de visiteurs interactif.

Que pouvez-vous nous dire sur le packaging de vos rhums ?

Le design (également issu d’une collaboration entre Force Majeure et Chic) n’en est encore qu’au stade conceptuel, mais là où 44°N cherchait à capter la lumière, le packaging de nos rhums fera écho au terroir, à la terre elle-même.

Autre projet en préparation (qui sortira probablement en 2021-2022) : un whisky pour lequel nous travaillerons avec des fermiers locaux à la culture de l’orge qui constituera l’ingrédient principal de notre single malt.

Gardez-vous également un œil sur le potentiel des spiritueux sans alcool ?

Tout à fait. La tendance « no-low » (ndlr : les boissons no alcohol et low-alcohol) s’avère très intéressante et je pense que nous nous pencherons sérieusement sur le sujet à partir de 2021. C’est un mouvement pertinent à mes yeux : d’encourager les consommateurs non pas à boire plus, mais à boire mieux.

Comment votre entreprise est-elle structurée ?

Jusqu’à aujourd’hui, nous avons pu nous développer grâce à des investissements privés : mes amis, ma famille et moi-même. La société atteint désormais un seuil critique et a besoin de s’agrandir. C’est pourquoi nous effectuons actuellement une levée de fonds afin de trouver des partenaires stratégiques issus de l’industrie des vins et des spiritueux.

Alissa Demorest

Formes de Luxe
1 /

Comte de Grasse dévoile ses ambitions

L'actualité formes de luxe

ABONNEZ-VOUS À Formes de Luxe

JE M'ABONNE
Mars 2019 - N°129 Mai 2019 - N°130 Juillet 2019 - N°131