Formes de Luxe

Le magazine de l'emballage de luxe

Formes de Luxe

Nicolas Marischael: L’argent en héritage

Nicolas Marischael: L’argent en héritage

L’orfèvre parisien Nicolas Marischael travaille avec des gestes ancestraux tout en se tournant vers la création de pièces étonnamment contemporaines.

Si l’on devait résumer le parcours créatif de Nicolas Marischael, on pourrait dire qu’il est l’alliance parfaite de la tradition et de la modernité. Orfèvre de troisième génération, de son grand-père cuillériste, et son père restaurateur d’argenterie, l’artisan a hérité d’un savoir-faire rare de nos jours. Sans parler d’un atelier – aujourd’hui situé au Viaduc des Arts à Paris – qui déborde d’outils anciens. « Le capital de l’entreprise ce sont ces outils de forme avec lequels je peux tra-vailler, frapper au marteau, débosseler… », explique l’artisan, rentré comme apprenti à 17 ans dans l’entreprise familiale. « Dans les années 1980,
j’ai pris le pas de me lancer aussi dans la création contemporaine : théières, couverts, carafes, sceaux à champagne. L’orfèvrerie souffre depuis des années d’une image vieillotte et obsolète. Je voulais être tant orfèvre que créateur en imaginant des objets d’orfèvre qui soient pertinents et qui séduisent ! »
.

Un concept récompensé

Cette quête de modernité est exprimée à travers Osmos, le diffuseur de parfum en argent massif créé en tandem avec le designer Felipe Ribon, et qui a valu au duo la récompense “Dialogues” du prestigieux Prix pour l’intelligence de la main  de la Fondation Bettencourt Schueller en 2015. La source d’inspiration ? « Un mélange du style Louis XIV, de l’Art déco et de design épuré », se souvient l’artisan. « Le fait de col-laborer avec des designers donne force et richesse.
Le travail que nous avons fait avec Felipe Ribon m’a fait sérieusement évoluer dans la modernité »
. Le prix a permis au duo de peaufiner le concept du diffuseur de parfum suspendu et de proposer une deuxième version encore plus contemporaine. Celle-ci offre un système d’aimant à l’intérieur permettant de retirer la cartouche en argent massif (ci-dessus)qui contient la fragrance (céramique poreuse ou billes olfactives) tandis qu’un moteur silencieux encastré dans un bloc en bois (ébène, bois de rose, palissandre…) fait tourner le diffuseur à trois vitesses différentes. La troisième génération, Osmos III, un « objet olfactif plus abordable », est un tube en argent massif posé sur un socle en albâtre. Et Osmos fait aussi des petits puisque la toute première version sera déclinée en bijou. En parallèle des travaux de restau-ration, l’activité principale de l’atelier, Nicolas Marischael continue à creuser son sillon créatif. En vue du salon parisien Révélations, en mai prochain, il travaille sur Impact, un sceau à champagne parfaitement sphérique placé au centre d’une plaque en argent massif ciselé qui repose sur un socle en bois précieux. « Je voulais donner l’effet d’une sphère qui traversait un mur, lequel éclatait, se gondolait et se déformait », explique l’artisan.

Quant à la lignée familiale dans l’orfèvrerie, elle semble se pérenniser : la fille de Nicolas Marischael, Melissa, travaille à ses côtés à l’atelier tout en créant sa propre ligne de bijoux, en argent naturellement. p

Alissa Demorest

Alissa Demorest

Formes de Luxe
1 /

Nicolas Marischael: L’argent en héritage

L'actualité formes de luxe

Nos articles les plus populaires

-
Yanghe traduit les codes locaux
-
Pochet du Courval récompensé au Fifis
-
Comte de Grasse dévoile ses ambitions

ABONNEZ-VOUS À Formes de Luxe

JE M'ABONNE
Mars 2019 - N°129 Mai 2019 - N°130 Juillet 2019 - N°131