Formes de Luxe

Le magazine de l'emballage de luxe

Formes de Luxe

Question de matière selon Certesens

Question de matière selon Certesens

Conseil en design et ingénierie sensoriels, Certesens a sélectionné deux matériaux et un process de décoration qui sortent du parcours traditionnel de l’univers du packaging pour le numéro de septembre de Formes de Luxe. Premier volet d’une enquête en quatre parties.

Piñatex, un textile à base de fibre de feuilles d’ananas, un déchet agricole, est proposé pour ses avantages tant décoratifs qu’écologiques. Les feuilles sont dépouillées des fibres, qui sont ensuite dégommées et traités pour « devenir un treillis non tissé », formant la base du matériau. « Les rouleaux de maille non tissée subissent des finitions spécialisées qui lui donnent un aspect de cuir, créant un textile doux et flexible, mais très durable. » Même si sa teinture est chimique, le besoin en eau reste faible. Le textile fini est disponible en deux gammes : Collection originale, avec deux nouvelles teintes par an et la possibilité de couleurs personnalisées, et la Collection métallique, en or ou en argent. Plus fragile que le cuir bovin, le Piñatex est néanmoins « très résistant pour un usage standard » et son conditionnement en rouleaux facilite les applications.

Toujours d’origine biosourcée, Végéatextile est composé de marc de raisin issu de la biomasse de l’industrie du vin. Déjà utilisé pour des prototypes d’accessoires de mode et de chaussures, il fait l’objet d’autres développements qui sont à l’étude pour « des dérivés variés en poids, épaisseur, élasticité, finition et texture. En conséquence, l’usage dans le packaging est parfaitement imaginable », explique Certesens. Son avantage par rapport aux textiles plus traditionnels ? La matière extrait et valorise les composants de la biomasse permettant leur récupération… Un bon argument également pour les acteurs du luxe.

Roctool est une technologie de décor qui utilise les changements de températures (Heat & Cool) du moule pour obtenir des effets en injection plastique. « La possibilité de chauffer rapidement le moule et de contrôler la distribution de la température ouvre de nouvelles possibilités de moulage, notamment un temps de cycle plus court, une augmentation de la qualité de la pièce avec aspect de finition hautement qualitatif », explique Certessens.
La technologie offre « davantage de flexibilité dans les effets sensoriels possibles visuels, tactiles, motifs, de contrastes, et même une exploration pour des additifs d’odeur, le tout avec un seul moule. Pour les plastiques, aucune ligne de soudure n’est visible. Ils peuvent être travaillés avec n’importe quels coloris, pas besoin de peinture, ils resteront intenses. » Pour les composites, deux matières peuvent être thermoformées simultanément. Exemple avec la pierre et le bois, ou le tissu en coton et le liège.

Alissa Demorest

Formes de Luxe
1 /

Question de matière selon Certesens

Piñatex

Végéatextile

Végéatextile

Roctool

L'actualité formes de luxe

Nos articles les plus populaires

-
Innovations Luxe Pack Monaco : bouchage & capots
-
Louis Vuitton parfume la maison
-
Question de Matière selon American Supply

ABONNEZ-VOUS À Formes de Luxe

JE M'ABONNE
Juillet 2018 - N°125 Septembre 2018 - N°126 Novembre 2018 - N°127