Formes de Luxe

Le magazine de l'emballage de luxe

Formes de Luxe

Martineau : le champagne en relief

Martineau : le champagne en relief

Historiquement, Martineau est fabricant d’objets en métal pour le marché religieux et de souvenirs, avec une expertise particulière dans la frappe de métal et l’injection du zamak. Et depuis les cinq dernières années, cette entreprise saumuroise, dont la totalité de la production est française, élargit son champ d’action vers le luxe. « C’est notre activité en bijouterie qui nous a amenés au luxe, et aujourd’hui environ 10 % de notre C.A. est dédié à ce segment, avec une part essentielle liée à la maroquinerie, dont la fabrication de tirettes en laiton ou de plaques gravées », note Jean Quentin, P-dg de Martineau. Mais c’est dans le domaine du champagne que Martineau s’est démarqué ces derniers mois, suite au lancement de Art & Craft, une technologie développée en partenariat avec Le Muselet Valentin (Groupe Sparflex), permettant un estampage d’une grande finesse et en relief des plaques de muselet. Le résultat de deux ans de développement, Art & Craft a aussi été primée dans la catégorie bouchage aux Prix Formes de Luxe 2018. « Ce projet est l’association de deux maisons avec des métiers et des expertises complémentaires. Chez Martineau nous ne sommes pas en mesure de fabriquer ou d’imprimer des muselets, c’est le domaine de Muselet Valentin. Mais nous avons la capacité de frapper le métal avec entre 50 et 80 tonnes de pression pour atteindre une très belle déformation », explique Jean Quentin.

Les entreprises, labellisées EPV, ont co-investi à hauteur de 250 000 euros dans une machine pour l’estampage des plaques de muselet avec une capacité de production de 2 200 pièces par heure. Elles ont entamé les essais industriels en novembre dernier avec les premières productions prévues pour janvier 2019. « Nous entendons dire que l’on est en train de “disrupter” le segment du champagne. C’est un vrai tournant sur ce marché, car avec Art & Craft nous passons d’un objet assez banal à un niveau de finesse inédit dans le décor », explique Thierry d’Hueppe, directeur commercial et marketing chez Martineau.

Le muselet classique (composé de sa plaque et sa cage) coute environ
5 centimes d’euros, tandis qu’avec la technologie Art & Craft, il monte à environ 20 centimes. Mais la plus-value qu’apporte cette innovation semble combler cette différence de prix. « La réaction de la part des maisons de champagne a été très positive, et certains nous disent que cela va devenir le nouveau standard », ajoute Jean Quentin. « On peut envisager qu’entre 10 et 20 % de l’activité de notre partenaire, c’est-à dire-350 millions de muselets classiques par an, soient faits avec cette technique. »

Sur l’année 2019, Martineau compte rénover son outillage de frappe avec l’acquisition d’une presse de 300 tonnes ainsi que l’agrandissement fin 2019 ou début 2020 à 1 500 m² supplémentaires de bâtiment pour étendre la capacité de production. Et les ambitions du fabricant ? « Nous souhaitons doubler le C. A. en cinq ans pour atteindre 15 millions d’euros. Et en ce qui concerne le luxe, que l’on chiffre à 500 000 d’euros de notre business aujourd’hui, la part doit aussi être doublée dans les deux ans à venir », précise Jean Quentin.

Alissa Demorest

Formes de Luxe
1 /

Martineau : le champagne en relief

L'actualité formes de luxe

Nos articles les plus populaires

-
Tisser le lien entre luxe et éco-conception
-
Elisabetta Bonuccelli, la beauté du détail
-
Innovations Luxe pack Monaco : Papier et Carton

ABONNEZ-VOUS À Formes de Luxe

JE M'ABONNE
Juillet 2018 - N°125 Septembre 2018 - N°126 Novembre 2018 - N°127